la photographie numérique, l’illusion de l’instantané numérique

La photographie numérique a révolutionné totalement la photo. Au début tous les utilisateurs et surtout les professionnels étaient septiques face à cette nouvelle technologie. Et aujourd’hui tous ont franchi le pas. Mais la révolution technologique a surtout engendré une évolution des comportements et des attentes et beaucoup de fausses idées. Alors je souhaite partager avec vous ce petit comparatif du temps photo en photo argentique et numérique.

LE PHOTOGRAPHE

Avant tout l’apprentissage, il faut faire travailler ses yeux. Il faut cultiver son regard,  apprendre les cadrages, les mises en scène. Mais aussi apprendre à ressentir les choses. Il faut développer sa sensibilité, son empathie, son darshan pour savoir ressentir et capturer les émotions. L’idée c’est même si possible d’anticiper légèrement les actions et comportement humain afin d’être placé au bon endroit au bon moment. Là c’est un travail sur soi, un grand photographe a dit « prendre une photo c’est regarder vers l’exterieur avec l’oeil ouvert et en soi avec l’oeil fermé ». Construire un regard photo prend du temps et autant en photo numérique qu’en argentique.

LA TECHNIQUE PHOTO

Puis la technique, il faut apprendre à maitriser son outil photographique. Apprendre à gérer l’ouverture, la vitesse d’obturation, les iso et autres paramètres. Chaque appareil photo, chaque objectif à ses points forts et ses points faibles et il faut les découvrir. Pour chaque image il faut apprendre à aller vite et surtout à être juste. Petit à petit nous connaissons notre matériel photo et nous l’apprivoisons. Le bémol en numérique c’est que notre matériel évolue vite, de gros changement tous les deux ans. Il faut alors sans cesse passer du temps à le découvrir, à le maîtriser et à recommencer.

LA PRISE DE VUE

Puis la prise de vue, une image faite à 1/125 en argentique et faite aussi à 1/125 de secondes en photographie numérique, donc là pas de changement.

Par contre ce qui change c’est le nombre de photos que nous faisons. Un mariage en argentique c’était au maximum 10 films de 36 vues soit le plus souvent 200 photos livrées. Aujourd’hui en numérique les clients attendent au minimum 500 à 800 photos donc environ 1200 faites. Et oui, en numérique nous souhaitons garder un souvenir de tout, à l’image de nos téléphones souvent remplis de photos de tous les instants.

LE DEVELOPPEMENT ET TRAITEMENT

Ensuite en numérique le développement était souvent fait par un laboratoire professionnel et les photos était livrées sous 10 jours le plus souvent. Aujourd’hui chaque séance photos sera, enregistrée, classée, sauvegardée, triée et chaque photo retravaillée, améliorée, retouchée, optimisée puis développée et controlée. Bref chaque photo réalisée fera l’objet d’un traitement individuel qui représente des heures et des heures au final. Pour information, un photographe passe entre 50 et 100 heures sur le traitement d’un mariage. Et oui, face à une démocratisation des photos notre oeil se cultive et devient de plus en plus exigent sur la qualité des images et c’est une bonne chose. Je n’en parlerai que brièvement mais le stockage, la conservation dans le temps des photos sont devenus aussi un challenge. Les disques durs ne sont pas éternels alors il faut les copier, les doubler, un passe temps qui coûte cher aussi.

CONCLUSION

Vous l’avez déjà compris les vendeurs en magasin nous vendent un gain de temps grâce au numérique mais c’est tout le contraire. Le temps de la photo n’a pas changé par contre le traitement, la gestion et la sauvegarde des images sont devenus un vrai casse tête. Et surtout le materiel ne cesse de changer, d’évoluer en bien mais nous sommes en perpétuel changement et adaptation à nos produits numériques. Ce numérique devrait nous faire gagner du temps or il nous en consomme beaucoup plus. Le pire c’est que nous avons la vision d’un travail plus facile et plus rapide pour les photographes. De plus en plus de mes clients me relancent pour les photos le lendemain d’un mariage ou d’un bel événement en oubliant les longues heures de travail nécessaire en numérique.

Je vais conclure pour finir que la photographie numérique a totalement révolutionné le métier de photographe. En effet un materiel de plus en plus cher, de plus en plus de temps de travail, des photos à livrer de plus en plus rapidement et un marché en crise ont forcé les photographes à devenir meilleurs. En effet depuis quelques années la qualité photo, la créativité, le recherche d’un angle de vision différent ont énormément évolué. Le travail des photographes est de plus en plus impressionnant pour notre plus grand plaisir des yeux.

La photographie numérique par Plein Sud Photo

plein sud photo photographe _ www.pleinsudphoto.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *